Le Ruban de la vie

Le Ruban de la vie

Parfois satiné, parfois rugueux, le ruban de la vie ne s’arrête jamais.

Le 13 Novembre, notre ruban s’est emmêlé, un nœud s’est installé.
Un de ces nœuds qu’on enlèverait bien avec les dents.

Mais il reste.

Et bien, messieurs-dames (eh oui !), ce nœud sera niché au fond de notre cœur, on n’oubliera pas.
Mais on n’oubliera pas non plus de garder notre tête très haute, très joyeuse et unie aux autres.
Notre tête est posée sur un corps qui marche.


A la vôtre, à la nôtre

Abattement ?
Que nenni.

Nous n’allons tout de même pas nous laisser voler nos fêtes de fin d’année, nos fêtes de famille.
Alors sous notre sapin, il y aura du beau, du doux, du qui brille, du qui fait du bien.
Pour orner nos poignets, les bracelets Plune en perles de verre japonaises.
More is less, on les veut tous.

bracelets Plune

Pour orner nos oreilles, les nouvelles créatures d’Elisabeth Riveiro
ou les lignes épurées de WomenWorkshop.
Pour toutes, pour tous les jours.

Pour orner notre fière poitrine, des sautoirs or et verre dans des couleurs empruntées à Klimt.
Plune toujours.


Pour s’amuser à semer le doute, la ligne Essent’ial s’immisce parmi nous.
Des corbeilles, trousses, pochettes, fauteuil…en papier épais.
Parfois kraft, parfois or ou noir, parfois décoré par Paola Navone.
Notre intérieur va twister, nos petits bazars de sac de fille vont frétiller.

  

fauteuil en papier


Quoi d’autre ?

Des plaids, des coussins, des taies merveilleuses dans lesquels se lover.
De belles matières artisanales orchestrées par des chasseuses de trésors
(Niki Jones l’écossaise, Claire Gasparini la française, Sally Robert l’anglaise).
Nous n’avons pas réussi à choisir.
Vous aurez peut-être le syndrome de la glace à 3 boules, comme nous.

 

boutique noë


Et puis, et puis, et puis ?

Les porcelaines de Myriam Ait Amar.
Pour sa première collection, elle travaille l’âme du kaolin et crée de délicats motifs en filigrane.
Photophores, coupelles, lampes, un travail qui nous a séduit. 

  

On a aussi pioché des nouveautés dans l’atelier de Debrah (Perles du Bois).
Ses bracelets aux médailles anciennes se répondent les uns les autres.
Chacune complète sa collection d’année en année. Les mille et une nuits en quelque sorte.

Nouveautés également pour les bougies Astier de Villatte.
Villa Médicis et Paradis Latin, entre autres,  viennent parmi notre déjà large sélection.  

   

Et encore beaucoup d’autres merveilles à découvrir. Il m’est impossible de tout vous dire.

A bientôt chers tous…